logo Web


» ENGLISH
» RECHERCHE
» RÉPERTOIRE

 

Les activités du CRM
Toutes les activités scientifiques


Téléchargement en PDF

Brochure d'information sur le CRM [pdf]
Visionneur de document

Grandes Conférences du CRM
CRM > grandes conférences du CRM > Ivar Ekeland
Ivar Ekeland [ English ]
Grandes Conférences du CRM

Données par des scientifiques qui ont l'expérience de la communication, les Grandes conférences du Centre de recherches mathématiques s'adressent au public curieux de comprendre les développements récents les plus marquants en sciences mathématiques. De la cryptographie et de l'informatique quantiques au chaos des systèmes météorologiques ou financiers, en passant par l'imagerie cérébrale et les révolutions biotechnologiques, les conférences ont ceci en commun qu'elles cherchent à révéler la beauté et la puissance de la recherche mathématique de pointe dans un langage accessible à tous.

« Le meilleur des mondes possibles »
par Ivar Ekeland
le jeudi 4 mai 2006
à 19 h 30

Amphithéâtre IBM
HEC Montréal
3000, Côte Sainte-Catherine
Montréal

Voir photos de l'événement Visionner la conférence

Résumé

Existe-t-il un principe général dont on puisse déduire mathématiquement toutes les lois de la physique ? En 1744, un scientifique réputé, Pierre Moreau de Maupertuis, prétend l’avoir découvert, et il l’appelle, le principe de moindre action. Il explique, par exemple, pourquoi la lumière se propage en ligne droite dans l’air et se réfracte en passant de l’air dans l’eau. Enthousiasmé par sa découverte, Maupertuis y voit la signature du «Créateur sur son œuvre», une preuve scientifique de l’existence de Dieu et déclare que ce monde est le meilleur de tous les mondes possibles. Ces idées déclenchent une polémique avec Voltaire qui ridiculise Maupertuis dans une série de pamphlets dont le fameux «Candide».

Aujourd’hui, si le principe de moindre action reste un outil important pour comprendre les lois de la physique, on ne lui reconnaît plus aucune portée métaphysique. Partie d’une vraie découverte mathématique, cette histoire pose des questions très actuelles : quel est le rôle des mathématiques ? Quelles sont les limites de la science ? Les résultats scientifiques ont-ils une interprétation philosophique ou métaphysique ?


webmaster@CRM.UMontreal.CA