Notices biographiques de nos chercheurs invités

Notices biographiques de nos chercheurs invités / Biographical notes of our guests researchers

2022-2023

Mylène Maïda 

Mylène Maïda est professeure à l’Université de Lille  au sein du laboratoire Painlevé depuis 2013. Elle est responsable du GDR CNRS Matrices et graphes aléatoires (MEGA). Ses recherches portent sur  différents modèles probabilistes pour des systèmes de particules fortement corrélées, comme
par exemple les valeurs propres de matrices aléatoires, les processus ponctuels déterminantaux ou les gaz de Coulomb. Elle s’intéresse aussi aux applications de ces systèmes répulsifs pour l’étude de grandes écosystèmes ou pour l’intégration numérique. En visite au CRM pour quelques mois, elle anime avec Elliot Paquette (CRM, McGill) un groupe de travail autour des processus d’Airy.


Mylène Maïda has been professor at University of Lille in Laboratoire Paul Painlevé since 2013. She is the head of the GDR MEGA Random matrices and random graphs funded by CNRS. Her research focuses on various probabilistic models for strongly correlated particle systems such as eigenvalues of random matrices, determinantal point processes or Coulomb gases. She is also interested by the applications of such repulsive systems to the study of large ecosystems ou to improve numerical integration methods. During her visit to the CRM, she is running with Elliot Paquette (CRM, McGill) a reading group on Airy processes and related subjects.Masquer l’historique des courriersOL

Viet Chi Tran

Viet Chi Tran est professeur en probabilités et statistique à l’Université Gustave Eiffel depuis 2019, et fondateur de la chaîne Briques2math. Ses recherches portent sur les modèles stochastiques pour l’écologie, l’évolution et l’épidémiologie, ainsi que sur les méthodes d’estimation statistique qui leurs sont associées. En particulier, il s’intéresse aux théorèmes limites pour des modèles individu-centrés, dont les dynamiques sont décrites au niveau des individus (particules) et qui comportent des interactions, des naissances et morts ainsi que des structurations en traits (espace ou covariables descriptives des individus). Ces interactions peuvent également être représentées par des réseaux (graphes, souvent aléatoires). Parallèlement, il explore cette thématique de graphes et hypergraphes dans un cadre de géométrie aléatoire : forêts et arbres couvrants en géométrie hyperbolique, exploration de structures complexes par des marches aléatoires et diffusions. Sur ce sujet, il travaille avec Hélène Guérin UQAM et leur étudiant en thèse, Nguyen Dinh Toàn (cotutelle France-Canada). 

Viet Chi Tran is professor in probability theory and statistics at Gustave Eiffel University since 2019. He is founder of the channel: Briques2math. His research focuses on stochastic models for ecology, evolution and epidemiology, as well as on the associated statistical estimation methods. He is interested in limit theorems for individual-based models, whose dynamics are described at the level of individuals (particles) and which include interactions, births and deaths as well as trait structures (space or descriptive covariates). These interactions can also be represented by networks (graphs, often random). He also explores these topics of graphs and hypergraphs with a random geometry point of view: forests and spanning trees in hyperbolic geometry, exploration of complex structures by random walks and diffusions. On this subject, he is working with Hélène Guérin UQAM and their thesis student, Nguyen Dinh Toàn (joint supervision France-Canada).

Thomas Haettel,

Thomas Haettel, maitre de conférences à l’université de Montpellier, a obtenu une délégation CNRS avec affectation à l’IRL CRM de l’Université de Montréal de septembre 2022 à août 2023. Après une thèse à l’Université
Paris-Sud avec Frédéric Paulin et un post-doctorat au HCM Bonn, il
est maître de conférences à l’Université de Montpellier depuis
2013, et a soutenu son HDR en 2021. Ses travaux portent autour de la
théorie géométrique des groupes : comment mieux comprendre les
propriétés algébriques des groupes grâce à leurs actions par
isométries sur des espaces métriques. Les groupes en question
peuvent par exemple être des groupes hyperboliques au sens de Gromov,
des réseaux dans des groupes de Lie, des groupes de tresses, des
groupes modulaires de surface… Les espaces métriques étudiés sont
notamment les espaces hyperboliques, les espaces à courbure
négative, les espaces symétriques, les immeubles, les complexes
cubiques, les graphes de Helly…

Thomas Haettel, assistant professor, was awarded a CNRS temporary position at the IRL CRM at the University of
Montréal (September 2022-August 2023). He obtained his PhD
with Frédéric Paulin at the University Paris-Sud, and had a
postdoctoral position at the HCM Bonn. He is maître de conférences
at the University of Montpellier since 2013, and completed his
habilitation in 2021. His work lies in geometric group theory: how to
understand algebraic properties of groups using their actions by
isometries on metric spaces. Such groups can be Gromov-hyperbolic
groups, lattices in Lie groups, braid groups, mapping class groups of
surfaces… The metric spaces under study are notably hyperbolic
spaces, nonpositively curved spaces, symmetric spaces, buildings, cube
complexes, Helly graphs…

Youness Lamzouri,

Youness Lamzouri a obtenu son doctorat à l’université de Montréal en 2009 sous la direction d’Andrew Granville. Sa thèse, intitulée “Sur la distribution des valeurs de la fonction zêta de Riemann et des fonctions L au bord de la bande critique”, a reçu le Prix de doctorat Blair-Spearman de la Société mathématique du Canada en 2011. Après des séjours postdoctoraux à l’Institute for Advanced Study de Princeton (2009-2010) et à l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign (2010-2012), il rejoint l’université York à Toronto comme Assistant Professor en 2012, puis comme Associate Professor en 2016. Depuis 2018, il est professeur à l’Institut Élie Cartan de Lorraine à Nancy. Les recherches de Lamzouri se situent dans le domaine de la théorie analytique et probabiliste des nombres. Il s’intéresse à une variété de questions concernant notamment la fonction zêta de Riemann et les fonctions L, les sommes de caractères et les sommes d’exponentielles, la répartition des nombres premiers, les fonctions additives et multiplicatives, les nombres de classes des corps quadratiques, et les coefficients de Fourier des formes modulaires. 

Youness Lamzouri received his Ph.D. from the University of Montreal in 2009 under the supervision of Andrew Granville. His thesis, entitled “Sur la distribution des valeurs de la fonction zêta de Riemann et des fonctions L au bord de la bande critique” received the CMS Blair-Spearman Doctoral Prize from the Canadian Mathematical Society in 2011. After postdoctoral positions at the Institute for Advanced Study in Princeton (2009-2010) and the University of Illinois at Urbana-Champaign (2010-2012), he joined York University in Toronto as an Assistant Professor in 2012 and was promoted to Associate Professor in 2016. Since 2018, he is a Professor at the Institut Élie Cartan de Lorraine in Nancy. Lamzouri’s research interests are in analytic and probabilistic number theory. He is interested in a variety of questions concerning the Riemann zeta function and L-functions, character sums and exponential sums, the distribution of prime numbers, additive and multiplicative functions, class numbers of quadratic fields, and Fourier coefficients of modular forms. 

2021-2022

Loïc Poulain d’Andecy,

Loïc Poulain d’Andecy a soutenu sa thèse en 2012 au Centre de Physique Théorique d’Aix-Marseille Université et est maître de Conférences au Laboratoire de Mathématiques de l’Université de Reims Champagne-Ardenne depuis 2014. Il s”installe à l’IRL-CRM pour les 6 premiers mois de 2022. Il est un des organisateurs du premier mois du semestre thématique Symmetries: Algebras and Physics. Ses travaux portent sur la Théorie des Représentations et ses interactions avec la Théorie des Noeuds et la Physique Mathématique. Les structures qui l’intéressent particulièrement sont les algèbres de Lie et les groupes quantiques, et les généralisations des constructions de type dualité de Schur-Weyl. Ceci est étudié en relation avec l’équation de Yang-Baxter, le groupe des tresses et ses quotients comme les algèbres de Hecke, les algèbres en lien avec les polynômes orthogonaux, comme l’algèbre de Racah et l’algèbre d’Askey-Wilson, et bien d’autres choses

Loïc Poulain d’Andecy obtained his Phd in 2012 at the Center of Theoretical Physics, Aix-Marseille University, and he is now Maître de Conferences at the Mathematics Department of the University of Reims Champagne-Ardenne since 2014. He will spend 6 months at the IRL-CRM in 2022, and is one of the organizers of the first month of the thematic semester “Symmetries: Algebras and Physics”. His main field of research is Representation Theory and its interactions with Knot Theory and Mathematical Physics. He is particularly interested in Lie algebras and quantum groups, along with the generalizations of the constructions of Schur-Weyl duality type. This is studied in relations with the Yang-Baxter equation, the braid group and its quotients such as the Hecke algebra, the algebras connected to orthogonal polynomials, such as the Racah and Askey-Wilson algebras, and many other things.

Claire Guerrier,

du 09/08/2021 au 08/08/2022

J’ai soutenue en 2015 ma thèse portant sur la modélisation multi-échelle et l’analyse asymptotique, des synapses aux réseau de neurones, à l’Université Paris 6 et à l’institut de biologie de l’ENS. J’ai ensuite obtenue une bourse de post-doctorat de la fondation Fyssen, pour travailler à UBC, entre le département de mathématiques et le Brain Research Center, sur les modifications morphologiques des neurones au cours de processus d’apprentissage. Depuis 2019, je suis CR CNRS au LJAD (Université Côte d’Azur).

Mon travail porte sur les mathématiques appliquées aux neurosciences. Mon objectif est de déterminer comment les propriétés des neurones au niveau moléculaire façonnent leur activité et se propagent au niveau du neurone ou du réseau. Ce changement d’échelle peut être formulé et analysé à l’aide de plusieurs outils : EDP, Processus stochastiques, simulations numériques.

She obtained her PhD in 2015 at Université Paris 6 (Sorbonne Université) and Ecole normale Supérieure (Biology institute) on the multi-scale modeilzation and asymptotic analysis in neurosciences from the behavior of synapses to the study of neural networks. Moving as a postdoctoral fellow at UBC (Maths department and Brain Research Center), with a Fyssen fundation grant, she  worked on the morphologic modifications of neurons during the learning process. 

Since 2019, she has a permanent position at CNRS (Centre Nationale de la Recherche Scientifiaue) as a junior researcher, in position at Université Cote d’Azur (LJAD) 

Her main field of study is the application of mathematics to neuroscience. She is particularly interested in the way the properties of neurons, at the molecular level, influence their activity and propagate globally to the neuron or to the neural network. This scale behavior is studied using PDEs, stochastic processes, numerical simulations.

Mickaël Matusinski 

du 01/09/2021 au 31/08/2022

Mickaël Matusinski, maître de conférences à l’Université de Bordeaux, s’installe pour un an depuis août 2021 au Canada. Il est affecté au premier semestre à l’International Research Lab (IRL), puis sera co-organisateur d’un semestre thématique au Fields Institute au deuxième semestre. Après une thèse en 2007 dirigée par Jean-Philippe Rolin (Université de Bourgogne) en géométrie modérée et structures o-minimales, il a notamment été postdoctorant à l’Université du Saskatchewan puis au Fields Institute. Ses travaux, à l’interface entre géométrie analytique réelle, théorie des modèles et algèbre commutative, portent sur les rapports entre les objets géométriques et leurs paramétrisations formelles. Il s’agit en particulier de modéliser les phénomènes non oscillants, via des objets clés tels que les développements de Puiseux (à une ou plusieurs variables), les transséries, les séries généralisées ou encore les nombres surréels, les espaces d’arcs. Il a soutenu son HDR en mars 2020

Mickaël Matusinski is an associate professor at the University of Bordeaux. He will stay the whole year in Canada, within the International Research Lab (IRL) for the first term, then co-organizing a thematic program at the Fields Institute in Toronto for the second term. He received his PhD in 2007, on tame geometry and o-minimal structures, with Jean-Philippe Rolin (University of Bourgogne, France) as supervisor. Subsequently, in 2008-2009, he has been a postdoc fellow at the University of Saskatchewan, then at the Fields Institute. He works at the crossroad between real analytic geometry, model theory and commutative algebra, about the relationship between geometrical objects and their formal parameterizations. In particular, he investigates non-oscillating phenomena using key objects like Puiseux expansions (possibly in several variables), transseries, generalized power series, surreal numbers or arc spaces. He received his Habilitation à diriger des recherches (HDR)” in March 2020.

Viviane Pons

du 01/10/2021 au 31/08/2022

Viviane Pons est maîtresse de conférences à l’université Paris-Saclay depuis 2014 après un doctorat à l’université de Marne-la-Vallée et un postdoc à l’université de Vienne. Elle étudie la combinatoire algébrique, et en particulier les structures d’ordres partiels sur les objets combinatoires tels que l’ordre faible sur les permutations ou le Treillis de Tamari.Ses travaux sont en lien avec la géométrie discrète (polytopes), la théorie des groupes, la théorie des représentations et les algèbres de Hopf. Par ailleurs, elle défend une approche des problèmes par exploration par ordinateurs et est une défenseuse de la science ouverte et du logiciel libre. Ainsi, elle est une utilisatrice et contributrice du logiciel libre de mathématiques SageMath.

Viviane Pons is an associate professor at Université Paris-Saclay since 2014. Before that, she got her thesis at Marne-la-Vallée University and was a postdoc at University of Vienna. She studies algebraic combinatorics, and especially partial order structures on combinatorial objects such as the weak order on permutations and the Tamari lattice.  Her work relates with discrete geometry (polytopes), group theory, representation theory and Hopf algebras. Beside, she also defends an experimental approach through computers and is a promoteur of open science and open source software. Indeed, she is an active user and contributor to the mathematical open source software SageMath

2020-2021

Jean-Marc Brossier

Parcours de recherche

Jean-Marc Brossier est arrivé à l’International Research Lab (IRL) en décembre 2020. Il est professeur à Grenoble INP / Ensimag (École nationale supérieure d’informatique et de mathématiques appliquées). Il s’intéresse en particulier à l’amélioration de la qualité de signaux en utilisant des méthodes stochastiques, ainsi qu’aux liens entre des mesures d’information (entropie de Shannon, information de Fisher et la variance en Gaussien) dans des situations plus générales (identité de de Bruijn pour des variables aléatoires et ses extensions). Pour lui, l’objet d’intérêt est un problème dont la résolution implique des mathématiques, et pas le développement d’outils utilisables dans différents domaines applicatifs.

Professional background

Jean-Marc Brossier joined the International Research Lab (IRL) in December 2020. Professor at Grenoble INP / Ensimag (École nationale supérieure d’informatique et de mathématiques appliquées) since 2002, he is particularly interested in signal quality improvement using stochastic methods, as well as in the links between information measures (Shannon entropy, Fisher information and Gaussian variance) in more general situations (de Bruijn identity for random variables and its extensions). He is interested in problems whose solution involves mathematics as well as the development of tools that can be used in different application fields.

François Dubois

Parcours de recherche

Après une thèse de mathématiques appliquées sur les écoulements transsoniques à l’Ecole Polytechnique (Palaiseau) sous la direction de Jean-Claude Nédélec en 1988, il a passé plusieurs années au sein de l’industrie aérospatiale (Les Mureaux) où il a dirigé une équipe d’une vingtaine d’ingénieurs spécialistes de calcul scientifique et il est resté de nombreuses années comme conseiller scientifique auprès de l’industrie spatiale. Il est professeur des universités au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) à Paris depuis 1995. Il s’intéresse à l’analyse numérique et en particulier aux schémas de volumes finis et d’éléments finis pour la mécanique des fluides et l’approximation conforme de champs de vecteurs. Il s’intéresse maintenant aux schémas de Boltzmann sur réseau, il développe une analyse asymptotique de cette méthode et anime un groupe de travail mensuel sur ce sujet.

Research interests and vita

After a thesis in applied mathematics on transonic flows at the Ecole Polytechnique (Palaiseau) in 1988 with Jean-Claude Nédélec as advisor, he spent several years in the aerospace industry (Les Mureaux) where he managed a team of about twenty engineers specializing in scientific computing. He remained for many years as a scientific advisor to the space industry. He is a university professor at the Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) in Paris since 1995. He is interested in numerical analysis and in particular in finite volume and finite element schemes for fluid mechanics and conformal approximation of vector fields. He studies now Boltzmann lattice schemes for which he develops an asymptotic analysis. He leads a monthly working group on this subject.

Marc-Hubert Nicole

Parcours de recherche

Marc-Hubert Nicole, chercheur très prometteur et déjà très reconnu, a obtenu son doctorat à l’Université McGill en 2005 est professeur associé à l’Université Concordia depuis le 1er juillet 2018 et est maitre de conférences à l’université AMU (Aix-Marseille Université) après son postdoctorat au Japon. Ses travaux à la frontière entre la géométrie et la théorie des nombres (familles p-adiques de courbes elliptiques avec points de rebroussement, hyperbolicité et théorie des nombres) ont déjà donné lieu à une monographie (Arithmetic Geometry of Logarithmic Pairs and Hyperbolicity of Moduli Spaces) publiée par Springer dans la Collection Short Courses du CRM ont assuré sa renommée internationale et en font un des éléments moteurs du semestre thématique du premier semestre 2020-2021 du CRM, organisé par Henri Darmon. Il est arrivé à l’IRL-CRM en juin 2020.

Professional backgroun

Marc-Hubert Nicole, a very promising and already well recognized researcher, obtained his Ph.D. from McGill University in 2005 is an associate professor at Concordia University since July 1, 2018 and is a lecturer at AMU (Aix-Marseille University) after his postdoctoral work in Japan. His work at the frontier between geometry and number theory (p-adic families of elliptic curves with cusp, hyperbolicity and number theory) has already resulted in a monograph (Arithmetic Geometry of Logarithmic Pairs and Hyperbolicity of Moduli Spaces) published by Springer in the CRM Short Courses Collection have ensured his international reputation and make him one of the driving forces behind the CRM’s 2020-2021 first semester thematic semester, organized by Henri Darmon. He arrived at the IRL-CRM in June 2020.

Riccardo Brasca:

a décliné au vu des formalités de visa

Grégoire Charlot: 

a décliné au vu des formalités de visa

Gérard Freixas-Montplet:

a reporté au vu de la situation épidémique

2019-2020

François Fillastre

Dates de séjour : du 1er septembre 2019 au 31 aout 2020

Parcours de recherche

Après des études à Toulouse, François Fillastre a effectué une thèse en cotutelle entre Toulouse et Neuchâtel, sous la codirection de Jean-Marc Schlenker et Bruno Colbois. Sa thèse portait sur les immersions isométriques convexes de métriques polyédrales sur les surfaces dans les espaces modèles riemanniens et lorentziens, dans l’esprit des travaux d’A.D. Alexandrov. Après une année de postdoc à Fribourg, il est devenu Maître de Conférence à l’ex-Université de Cergy (maintenant CY Cergy Paris Université). François Fillastre a essentiellement développé une théorie classique des corps convexes dans le contexte des espaces-temps plats, et, plus récemment, étudié les liens avec la théorie de Teichmueller en dimension 2+1. Il a soutenu son habilitation à diriger des recherches en 2015.

Professional background

Following his studies at Toulouse, François Fillastre completed a joint supervision thesis between Toulouse and Neuchâtel, under the respective direction of Jean-Marc Schlenker and Bruno Colbois. His thesis is focused on isometric convex immersions of polyhedral metrics in Riemannian and Lorentzian model spaces, in the spirit of A.D. Alexandrov’s work. After a year of postdoctoral research in Freiburg, Fillastre became a lecturer at former Université de Cergy (now CY Cergy Paris Université). He essentially developed a classical theory of convex bodies in the context of flat space-times, and more recently studied the links between Teichmueller’s theory in (2+1) dimension. He presented his postdoctoral degree in 2015.

Stéphane Sabourau

Dates de séjour : du 1er septembre 2019 au 31 aout 2020

Parcours de recherche

Stéphane Sabourau a étudié les mathématiques à l’École normale supérieure de Lyon et a obtenu son doctorat en mathématiques à l’Université de Montpellier en 2001. De 2002 à 2011, il a été maître de conférences à l’Université de Tours, où il a passé son habilitation à diriger des recherches. Depuis 2011, il est professeur à l’Université Paris-Est Créteil, où il a été directeur du laboratoire de mathématiques (LAMA, UMR CNRS) de 2015 à 2019. Stéphane Sabourau est affecté à l’UMI-CRM pour l’année universitaire 2019-2020. Ses thèmes de recherche se situent dans le domaine de la géométrie métrique et de la topologie quantitative, et portent notamment sur la géométrie riemannienne globale, la géométrie hyperbolique, le calcul géométrique des variations, la théorie des groupes géométriques, la géométrie systolique et la géométrie asymptotique.

Professional background

Stéphane Sabourau studied mathematics at École normale supérieure in Lyon (ENS) and finished his doctorate in mathematics at Université de Montpellier in 2001. Between 2002 and 2011, he has been a lecturer at Université de Tours, where he conducted his postdoctoral research. Since 2011, Sabourau is a professor at Université Paris-Est Créteil and was director of the Mathematics Research lab (LAMA, UMR CNRS) between 2015 and 2019. He is assigned at UMI-CRM for the academic year of 2019-2020. His research topics are metric geometry and quantitative topology. His is also focused on global Riemannian geometry, hyperbolic geometry, geometric calculus of variations, geometric group theory, systolic geometry and asymptotic geometry.

Groupes de travail 2020-2021

· François Dubois a rejoint depuis son arrivée le groupe de travail intitulé « Fondements mathématiques de l’apprentissage statistique » organisé par Jean-Marc Brossier et Olivier Lafitte. Ce groupe de travail espère aussi commencer à écrire un dictionnaire des termes employés dans l’apprentissage statistique pour des utilisateurs ayant déjà une culture scientifique.

· Marc-Hubert Nicole fait partie d’un autre groupe de travail autour de Henri Darmon et Adrian Iovita: Working seminar on rational points on curves (and higher dimensional varieties)

Research groups 2020-2021

· François Dubois joined the working group on the subject of “mathematical foundations of statistical learning” organised by Jean-Marc Brossier and Olivier Lafitte. This research group also hopes to start writing a dictionary of terms used in statistical Learning and machine Learning for users who already have a scientific background.

· Marc-Hubert Nicole is part of working seminar around Henri Darmon and Adrian Iovita: Working seminar on rational points on curves (and higher dimensional varieties)