Survol

[ English ]

Document sans nom

Série de conférences de la Chaire Aisenstadt Nicolas Bergeron

Nicolas Bergeron: octobre 2020

Nicolas Bergeron donnera une série de six conférences dont la première, le 16 octobre 2020, sera donnée dans le cadre du Colloque des sciences mathématiques du Québec. Les suivantes auront lieu de 9 h 30 à 10 h 30 dans la semaine du 19 au 23 octobre 2020 dans le cadre de l'atelier : Les quotients arithmétiques des espaces localement symétriques et leur cohomologie dont le programme est disponible ici: http://www.crm.umontreal.ca/2020/Arithmetic20/horaire.html

Inscription gratuite mais obligatoire :https://umontreal.zoom.us/meeting/register/tJwkfu6vpzItHtPb49yDLrPlCtLyb5kvjuYP 

Sujet abordé durant la semaine du 19-23 octobre : Sczech cocycles and hyperplane arrangements 

Résumé

Many authors, among which Nori, Sczech, Solomon, Stevens, or more recently Beilinson Kings Levin and Charollois Dasgupta Greenberg, have constructed different, but related, linear groups cocycles that are usually referred to as « Eisenstein cocycles. » In these series of lectures I will explain a topological construction that is a common source for all these cocycles. One interesting feature of this construction is that starting from a purely topological class it leads to the algebraic world of meromorphic forms on hyperplane complements in n-fold products of either the (complex) additive group, the multiplicative group or a (family of) elliptic curve(s). We will see that eventually our construction reveals hidden relations between products of elementary (rational, trigonometric or elliptic) functions) governed by relations between classes in the homology of linear groups.

This is based on a work-in-progress with Pierre Charollois, Luis Garcia and Akshay Venkatesh.

 Biographie :

Nicolas Bergeron est un mathématicien français. Il travaille au Département de Mathématiques et Applications àl'École normale supé rieure (ENS) de Paris, dont il est l'actuel directeur. Il a obtenu son doctorat à l'ENS Lyon en 2000 sous la direction de Jean-Pierre Otal avec une thèse intitulée Cycles géodésiques dans les variétés hyperboliques. Il a effectué ses études postdoctorales à Zurich et à Neuchâtel. En 2001, il devient Chargé de Recherche à l'Université Paris Sud, où il termine son habilitation en 2005 (sur la cohomologie et le spectre des variétés localement symétriques) et en 2005 à l'École normale supérieure de Paris. Plusieurs de ses publications dénotent un intérêt pour l'Oulipo : référence à Tentative d'épuisement d'un lieu parisien, de Georges Perec, article consacré à Jacques Roubaud.

 Prix et récompenses :

Il est lauréat de la Médaille de bronze du CNRS en 2007.

Il devient membre junior de l'Institut universitaire de France en 2010.

 Intérêts de recherche :

Ses centres d'intérêt sont la géométrie et la topologie des espaces localement symétriques, les groupes arithmétiques, leur cohomologie.